Evoquer l'écartement, la dilatation. Optimale. Maximale. Une occupation dans la cavité, le boyau, étroit, pas si facile à pénétrer. Forcer. Un peu. La queue verrouillée entre les lèvres douces, cible profonde. Lèvres douces sur lit de couilles douces, assise. Espérer ça, mouiller jusqu'à la fin, jusqu'à la mort. Aimer ça, léchée, branlée pendant 5 heures de temps. Se couler dessus pendant 3 jours après, un liquide salé qui dégouline entre mes jambes, sa salive mêlée à mon sperme de fille. Chercher le champion de la fellation clitoridienne, celui qui me sucera comme ça, tout ce qu'il veut et plus si affinités. Noter : les hommes ont progressé, lèchent bien mais sucent mal. Enculent mal, aussi. Essayent encore de te la mettre par inadvertance, l'air de rien. L'anus ça se travaille, ça s'ouvre, ça se prépare à l'invasion de ce bout de chair gorgé de sang qui se dilate si bien sous la pression des articulations, pas du bout des doigts, entre les doigts repliés, là où l'os est plus dur, plus puissant, et tu bandes et tu bandes plus fort. Constat : les sécrétions vaginales qui me coulent sur l'anus le font s'ouvrir tout seul, la nature est bien faite qui pourvoie à tous nos besoins. Question : les hommes sont-ils effrayés par cette bite que les femmes ont qui s'appelle clitoris? Erectile, profondément inséré, suçable. Comprendre: l'épilation en ticket de métro ne vise qu'à dissimuler cet objet de plaisir mâle. La femelle est mâle et femelle, elle a les attributs des deux sexes. Sexualité passive cependant, pas de fonction reproductrice mais du plaisir, pas de pénétration possible. Quoique dans ta bouche. Baiser ta bouche, c'est bon un morceau de chair gorgé de sang à sucer, quelle que soit sa taille. Baiser les hommes qui ont les pointes de sein féminines, très érigées, et que ma langue fait gémir. Constat : j'aime les hommes qui gémissent. J'ai aimé qu'il transforme le bout de mon sein droit en sucre d'orge, parfum fraise des bois, rouge vif et grosse la fraise. Ca a bien duré 8-10 jours cette exacerbation, il y avait mis du coeur, de la persévérance, de la ténacité. Ne pas manquer de curiosité, baiser, baiser, baiser. Ta queue enfoncée où elle pourra, où tu voudras, gémissements de chienne, hurlements de salope, sanglots de bête humaine travaillée au fond du corps. Tester l'isolation phonique, la qualité des murs.