Il est absolument incroyable, et tout aussi attérant d'entendre un ministre de la république française parler du " problème " Rom en omettant soigneusement de dire que des recommandations de la commission européenne dicte la conduite de la France en matière d'accueil et d'intégration des populations Roms,

et qu'il est de la responsabilité acceptée par l'état français de favoriser l'accès des Roms au logement, y compris social, aux soins médicaux, à l'emploi, y compris par la création d'entreprise ET des budgets existent pour ce faire, ainsi que l'accès des enfants Roms à l'éducation, la commission européenne ayant fixé comme première étape la scolarisation de ces enfants jusqu'à la fin de l'école primaire, tout en préparant l'étape suivante : inciter les jeunes Roms à entreprendre des études supérieures.

En conséquence de quoi, ce ministre incompétent et dangereusement romophobe, pratiquant ce genre d'amalgames délictueux qui firent le bonheur et la prospérité des nazis pendant quelques très longues années, ce sinistre individu menant avec férocité une propagande de haine doit être renvoyé dans ses foyers, et dare dare.