Le monde entier a connaissance de la réalité française : les ducations nationales reproduisent voire amplifient les i- négalités  sociales. Les petits salopards autrement dénommés ensaignants de les ducations nationalisées sont racistes, xénophobes, et discriminants, maltraitants pour tout dire, comme les « soignants » des hôpitaux publiques sont massivement maltraitants envers leurs patients .

 Il est utile à ce stade de se souvenir que les en-saignants con-stituent le gros des troupes encartées du parti socialiste français.

Le Mal est partout : 20% des notes attribuées aux collégiens sont directement induites par leur origine sociale.

La saloperie des ponctionnaires est sans limite.

Nous, les emmerdons.

Mieux, nous, les niquons, refusant dorénavant de con-tribuer à leur rémunération.

37 milliards d’euros sont assignés chaque année à la pension des salopards ponctionnaires retraités, soit quasi 70% de l’impôt sur le revenu.

Maintenant vous savez ce que vous payiez, que vous ne payez plus.

Résistance !

Demain, ce pays sordide qui ne mérite que de voir sa fin, sa perte, son échec, ressemblera enfin à ce qu’il est vraiment : un ramassis de rentiers dégueulasses volant la vie d’autrui pour s’en repaître, encore et encore. Draculas plantant leurs crocs dans nos gorges ensanglantées, ils ne sont rien d’autre que des assassins.

Il y a des crocs de boucher etc …