31 mai 2012

You are a dream; I hope I never meet you

"You are a dream; I hope I never meet you." — Sylvia Plath, The Unabridged Journals Melanie Comber, Long Distance, 2005 http://proustitute.tumblr.com/  
Posté par buiduidan à 21:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 mars 2011

Entrée de saison

  " Toi jte parle plus t'es moche."  
Posté par buiduidan à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 mars 2011

The Moody Blues - Nights In White Satin

il faut narrer  définir au lecteur ce qui lui manque ce qu'il n'aura jamais ce qu'il ne sera jamais lui montrer l'évasion l'écriture est comme le paradis un endroit inaccessible qui te fait espérer une issue. Une trahison de l'humain les auteurs sont des prêtres l'écriture une religion une secte des gourous des adeptes des ateliers montrer éduquer édicter exclure dresser l'écriture se dresse dressage pourvu que rien ne change, constat : rien ne change en effetenvie de vomir décompensation évidemment se balancer sur nights in... [Lire la suite]
Posté par buiduidan à 17:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
24 février 2011

Au Bolet Capricieux

J'avais perdu mon texte, putain de connection merdique. Je disais quoi, que tu me les brises , que je ne vais plus te lire ni te répondre et tu m'appelleras 8 fois par jour ou 20; et enfile-la une fois pour toute et tais-toi. Tu pues la norme énorme, chéri, tu nettoies tout ce qui te gêne tout ce qui dépasse de ton ordonnancement militaire, je peux écrire ici, tu ne sais pas, écrire comment tu jouis, tu ne supportes pas ce mot tu ne sais pas, tu es cassé tout cassé de par là. J'ouvrirai, je disais j'ouvrirai une gargote, Au Bolet... [Lire la suite]
Posté par buiduidan à 21:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 octobre 2010

Note aux profileurs

J'ai rencontré ma mort sur un banc en juillet. Il avait les yeux verts, je crois, et les cheveux blonds, un peu dorés un peu châtain. Tu vois Brad Pitt, à côté de lui Brad Pitt est, disons, mignon, un peu un thon empâté. Nous avons parlé, c'est lui qui a voulu, je tournais le dos, j'avais ce jour là le dos hostile, j'ai le dos hostile sur un banc quand j'ai peur j'avais peur. Je l'avais pris de loin pour un SDF, l'attitude, un pied posé sur le banc, des chaussures de rando crades en pleine ville, un mégot de roulée presque noir, une... [Lire la suite]
Posté par buiduidan à 17:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
20 février 2010

Et si jamais tu m'a...

Là peut-être ça va twister grave. Twister, pas twitter. J'aimerais bien faire dans la légèreté, j'ai du mal ça me réveille la nuit merde. J'aimerais déconner légèrement, je déconne gravement je déconne sans décoller bref. Je ne vais pas faire ce genre de concession je veux dire abdiquer faire semblant pour un semblant d'adoubement. Nan. Nan nan. Je n'ai rien à perdre, moi à gagner. Le gros lot c'est moi. J'aime bien quand ça fritte, quand ça hurle le manque de, j'aime ça même si ça chahute, je me ramasse je soigne mes genoux... [Lire la suite]
Posté par buiduidan à 16:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 février 2010

J'ai vu les larmes dans le sourire, le tremblement.

I miss you, le loup.
Posté par buiduidan à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]